Marikel Lahana

Photographe auteur

n... à un empan

2008

Elle était l’idéale voisine. Celle dont on ignore la présence, celle qui semble n’être jamais là. La voisine silence. Personne ne la voit, ne l’entend. Elle se meurt. La vie suit son chemin, on croit en l’épaisseur du mur et en sa capacité d’insonorisation. Elle se meurt, esseulée derrière le mur, à 20cm de là.

Loading more...